Soulager la douleur est un droit fondamental de toute personne, inscrit dans la loi relative aux droits des malades du 4 mars 2002.

Le développement de la culture palliative dans les établissements de santé a mis l’accent sur une prise en charge de la douleur comme axe prioritaire dans le projet de soin. Depuis la loi Claeys Léonetti du 2 février 2016, la prise en charge des souffrances réfractaires peut conduire le praticien à mettre en place une sédation profonde et continue jusqu’au décès. On voit bien que les évolutions législatives suivent les attentes sociétales : aujourd’hui, les patients veulent avoir le choix d’être soulagés de leurs douleurs, de leurs souffrances. C’est un enjeu majeur dans la qualité des soins et dans la satisfaction du patient et de ses proches.

Les professionnels de santé sont invités à se former tout au long de leur carrière pour améliorer la qualité de la prise en charge de la douleur.

Cette formation en 1 ou 2 journées est l’occasion de réactualiser les connaissances autour de la douleur et de la souffrance, de savoir évaluer une douleur en utilisant l’échelle appropriée, de définir le rôle de chacun dans l’équipe pluri-disciplinaire quant à la gestion de la douleur, de découvrir des prises en charges non médicamenteuses.

Aujourd’hui, il est possible de ne plus souffrir dans un établissement de santé. Pour atteindre cet objectif, tous les professionnels doivent porter un projet de soin commun.

Objectifs :

  • D’évaluer la douleur en utilisant l’échelle appropriée : Echelle Numérique, Echelle Visuelle Analogique, Echelle Verbale Simple, échelle pour patient non communicant (ALGOPLUS, DOLOPLUS, ECPA), Douleurs Neuropathiques 4.
  • De transmettre les bonnes informations concernant la douleur à la bonne personne.
  • De connaître et d’appliquer les règles de base de la prise en charge médicamenteuse.
  • De connaître différentes prises en charge non médicamenteuses pour être force de proposition dans l’établissement.
  • De connaître l’organisation interne de la gestion de la douleur dans les établissements de santé : CLUD, référents douleurs, procédures, protocoles, évaluations, actions d’amélioration en lien avec la Certification (PAQ).
  • De connaître les actes de soins générateurs de douleurs et de mettre des actions en place pour y remédier
  • De connaître la règlementation de la « sédation profonde et continue maintenue jusqu’au décès » afin de participer activement aux procédures collégialesC

Durée de la formation : 1 à 2 jours

Public concerné : équipe soignante

Taille du groupe : entre 8 et 12 personnes.

Coût de la formation : nous contacter