La douleur est une sensation envahissante qui prend tout l’espace physique et psychique, quand elle se présente. Elle diminue la résistance et peut devenir, à terme, une pathologie chronique délabrante si elle ne diminue pas. La sensation douloureuse a un fort impact émotionnel. Ainsi elle atteint tous les domaines humains – physiques, psychiques, familiaux, sociaux, comportementaux, spirituels (au niveau du sens de la vie) – pour devenir une souffrance globale. Dans ces situations les médicaments ne peuvent pas tout.

En synergie avec les médicaments, différentes approches non médicamenteuses sont d’un grand secours car elles nourrissent les besoins relationnels qui créent du lien et de la sécurité.

Le Toucher Empathique (issu de l’haptonomie) est utilisé dans les soins quotidiens. Les ‘toucher-massages, issus de cette qualité de toucher et de présence, offrent détente, apaisement en même temps qu’un accompagnement relationnel.

Trouver le ton et la voix, dans la tradition du « terpnos logos » des soins de la Grèce Antique (utilisé par toutes les méthodes de relaxation actuelles), pour accompagner un temps de soin, guider un exercice de respiration et de détente dans une relaxation simple.

La voix en musicothérapie : utiliser la voix et les sons, dans  une expression vocale créative et le chant comme espace de créativité, et d’expression de ce qui se passe en interne.

A l’issue de la formation les participants sont capables de :

  • Maîtriser un savoir-faire spécifique, qui apporte un élément qualitatif dans la relation soignant-soigné.
  • Mettre en oeuvre des techniques douces et simples pour calmer la douleur et/ou prévenir un soin douloureux
  • Apporter à la personne hospitalisée une présence attentive et respectante, dans chaque geste du quotidien
  • Comprendre et respecter les besoins de la personne hospitalisée
  • Mettre sa conscience dans chaque contact physique avec le patient, quelles que soient la nature et les raisons d’être du geste
  • Mettre en œuvre les gestes techniques (toilette, levage…) avec la même conscience du toucher
  • Mettre en œuvre des techniques de toucher pouvant apporter détente, soulagement, bien être
  • Redonner du sens à la pratique soignante

Un savoir être et un savoir-faire au service du toucher

  • Savoir créer un climat relationnel sécurisant et respectant
  • Savoir se positionner face à l’autre sans s’imposer
  • Savoir décoder les besoins et le vécu émotionnel de l’autre
  • Savoir accompagner le geste par des paroles simples
  • Savoir quitter le contact
  • Les conduites à tenir devant la douleur
  • Décoder les manifestations de la douleur
  • Les composantes physiques, physiologiques (mimiques, position, gestuelle, symptômes qui l’accompagnent : difficultés digestives, respiratoires, de sommeil…).
  • Les composantes psychiques (comportements, attitudes)
  • Les composantes sociales
  • La peau, le toucher, le son, le souffle
  • Le toucher dans le développement de la personne : son rôle, ses limites
  • L’impact mécanique, biochimique, psychologique et affectif du toucher et du son
  • Se centrer pour poser un toucher juste avec les mains, le regard, la parole
  • Se rendre disponible à l’autre : écoute, présence, concentration
  • Installer attention, présence, perception des ressentis
  • Etre à l’aise avec le corps de l’autre
  • Accompagner les soins (toilette, soins d’escarres, aide aux repas, à l’endormissement…)
  • Joindre la parole au geste
  • Utiliser la respiration (abaisser le seuil de la douleur pour certains soins, amener une participation du patient)
  • Mobiliser et porter avec conscience et respect
  • Savoir mobiliser et porter sans prise de risque personnelle
  • Des techniques de toucher (massage) à mettre en pratique immédiatement

Eléments théoriques

Le toucher conscient et empathique dans les soins au quotidien

La voix parlée et la relaxation

Les sons, les bruits et particulièrement le non verbal dans les échanges ont un grand impact sur les états émotionnels et douloureux, notamment avec les personnes âgées. La voix reflète les sentiments et les états internes plus ou moins stressés des soignants. Mais elle peut aussi être utilisée, en toute conscience,  pour induire un état positif chez le patient, le résident :

  • Apprendre à utiliser sa voix pour calmer, donner de la sécurité dans les échanges au quotidien, accompagner un soin, une mobilisation…un massage relaxant.
  • Guider un temps de relaxation simple en utilisant  les termes et la voix appropriés.

La voix chantée et le toucher

La voix peut, si besoin, créer massage sonore enveloppant et relaxant. Elle touche comme une main légère ou un souffle :

  • Apprendre à utiliser les sons spontanés (par exemple : les voyelles qui ont des effets relaxants), et quelques chants pour créer une ambiance calmante et une forme d’intimité rassurante
  • Amener les patients dans une expression vocale qui leur est propre et agréable.
  • Donner confiance et soutenir chacun où il en est.
  • Amener un temps de détente qui allie le toucher et le chant.

Formatrice : Nadia BARDELLI

Nadia est Infirmière de formation, formatrice en relation d’aide par le Toucher et Somato-thérapeute. 

« Que la parole soit touchante et que le toucher soit parlant » 
Françoise Dolto

Durée de la formation : 4 jours en deux sessions séparées par une période de mise en œuvre des acquis de trois à quatre semaines. Un 5ème jour, en option, de retour sur expérience et d’approfondissement 6 mois après est envisageable.

Public concerné : toute personne en relation avec des patients, des résidents.

Taille du groupe : de 8 à 12 personnes.

Dates et lieu : à définir en concertation avec le client.

Frais pédagogique :

  • En intra : Nous contacter
  • En inter : Nous contacter.
Le toucher