La souffrance et l’usure professionnelle peuvent à un moment ou à un autre s’inscrire dans le vécu quotidien du soignant. Une fatigue permanente, un état d’anxiété, de stress, des problèmes pour se concentrer ou un manque d’attention dans le travail, des difficultés à sortir du réactionnel pour entrer dans le relationnel,  une démotivation ….tels sont quelques uns des signes qui peuvent caractériser une forme d’usure.

Réfléchir aux tournants, passages et impasses d’un parcours professionnel, faire un état des lieux de l’existant, se mobiliser en vue de s’aider soi-même, gérer son stress, prévenir l’épuisement, permet de se recentrer sur le sens de son travail au quotidien.

Objectifs :

  • Comprendre comment l’usure professionnelle peut arriver dans le métier de soignant
  • Apprendre à mieux se connaître, mieux comprendre et gérer son stress, trouver les voies de la réappropriation de soi
  • Rechercher une « juste distance » dans les situations professionnelles rencontrées

La question du travail réel du soignant et de son impact dans la construction de son identité professionnelle.

Le travail entre « souffrance » et « plaisir » comment celui-ci est-il  vécu  pour le soignant :

  • Dans son rapport à lui-même au travail ?
  • Dans son rapport aux patients dont il a la charge de travail ?
  • Dans son rapport à l’institution et plus particulièrement dans son travail en équipe ?

Travail prescrit, travail réel qu’en est il dans la relation de soin ? Comment se vit elle  au quotidien ?  Comment le soignant est il amené à la réaliser, à quel prix ? Quelle identité professionnelle s’y construit il ?

La relation à soi : Les ressources de la connaissance de soi.

  • Apports théoriques sur l’image du soi en lien avec l’identité professionnelle.
  • Apports sur le stress, sur ce que sont les résistances, leur rapport avec le stress, les besoins fondamentaux de la personne
  • La gestion du stress et des émotions : Les liens entre le corps, l’esprit et les émotions.
  • Apprendre à s’aider soi-même, dans la conscience de sa respiration, de ses tensions, de son discours intérieur, « s’accompagner » en accompagnant, se « relaxer ».
  • Entre résistances et ouvertures, quelles stratégies pour un processus de changement choisi et accompagné ?
  • Forces latentes, semi latentes, manifestes ou déformées, sur quelles ressources s’appuyer ?
  • Le rôle de l’expérience dans la connaissance de soi : être soi, trouver sa place, apprivoiser l’inconnu et se donner de la valeur
  • Pour une maîtrise de soi dans la créativité et non pas dans le contrôle rigide de ses actes.

La relation à l’autre : prendre soi d’autrui

Les modes de présence dans le soin : présence passive, réactive,  réflexive

  • Les modes préférentiels et référentiels du prendre soin
  • Les limites de l’empathie : entre don et contrat salarial quelle posture pour une juste distance à autrui.
  • L’affirmation de soi pour mieux communiquer
  • Les « entre deux » possibles pour rester « acteur » soignant
  • Travailler dans une « perspective soignante de l’action »

Pédagogie :

La pédagogie utilisée est largement expérientielle. Elle alterne des temps d’apports théoriques et pratiques selon le rythme propre du groupe

Elle favorise un retour réflexif sur les dimensions plurielles de l’usure professionnelle dans les situations de soin rencontrées et  permet à chaque professionnel de faire des points seul et/ou en groupe sur ses ressources pour y faire face.

Elle permet d’expérimenter des exercices corporels pour s’aider soi-même

Elle utilise le mode ludique pour s’ouvrir au changement, à la créativité.

Durée de la formation : 4 jours

Public concerné :

Toute personne en situation de souffrance et d’usure dans son travail. Une fatigue permanente, un état d’anxiété, de stress, des problèmes pour se concentrer ou un manque d’attention dans le travail, des difficultés à sortir du réactionnel pour entrer dans le relationnel,  ce sont quelques uns des signes qui peuvent les caractériser.

Taille du groupe : 8 à 14 personnes

Dates et lieu : à définir en concertation avec le client.

Frais pédagogiques :

  • En intra : Nous consulter.
  • En inter : Nous consulter.

Formatrice : Chantal BAUDUIN

« Toute formation est un voyage 
qui nous invite à connaître l’Autre sous toutes ses formes,
qu’il soit Autrui, le monde ou soi. »

Docteur en Sciences de l’Education, Chantal est formatrice depuis 1987. Son domaine privilégié d’action concerne la relation d’accompagnement, tant sur le plan de la relation à l’autre que sur celui de la relation à soi.