Depuis la loi Léonetti du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie, toute personne majeure a le droit d’exprimer « ses souhaits relatifs à sa fin de vie concernant les conditions de limitation ou d’arrêt de traitement » au cas où « elle serait un jour hors d’état d’exprimer sa volonté ». La loi Claeys-Léonetti du 2 février 2016, créant de « nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie » apportent des modifications et des précisions sur les directives anticipées.

Tous les professionnels de santé sont invités à accompagner les patients dans la rédaction des directives anticipées. Or, les professionnels de santé ont une faible connaissance de cette loi. Il est donc essentiel de former les acteurs de terrain à la connaissance du cadre juridique des directives anticipées. Le sujet de la fin de vie étant souvent difficile à aborder même pour des professionnels, une réflexion sur l’art de recueillir les directives anticipées est souhaitable. Des qualités humaines sont à développer telles que l’écoute, l’empathie, la relation d’aide.

  • Avoir une connaissance du cadre juridique régissant les Directives Anticipées et le rôle de la Personne de Confiance
  • Être en capacité de mener un entretien avec le patient et/ou ses proches pour l’assister à la rédaction des Directives Anticipées
  • Intégrer la rédaction des Directives Anticipées dans le projet de soins et de vie du patient
  • Découvrir les enjeux tant pour le patient que pour les professionnels et la société qu’impliquent la rédaction des Directives Anticipées

Cette formation apporte des réponses précises sur le côté technique ainsi que des outils de réflexions et de mises en situations concrètes : études de cas prévalents, rédaction de ses propres DA sous forme d’ateliers pédagogiques.

Elle aboutit à un plan d’action individuel pour les stagiaires, adapté aux possibilités de leur établissement de santé.

Un quiz en début de formation sert de fil rouge afin que chaque stagiaire intègre un socle de connaissances sur lequel il pourra s’appuyer lors de sa pratique professionnelle.

Historique et actualité de la législation sur la fin de vie
Définitions des termes

Présentation des supports mis à la disposition du public et des professionnels de santé par la Haute Autorité de Santé (HAS).
Présentation de sites web ressources pour actualiser les connaissances

Réfléchir sur ses propres représentations de la fin de vie
Prendre conscience de la diversité des représentations de la fin de vie

Mener un entretien avec le patient et/ou ses proches
Les règles de base d’un entretien – Les outils de communication indispensables
Savoir accueillir l’émotion du patient et/ou de ses proches lors de l’entretien

Quand et comment aborder le sujet des Directives Anticipées avec le patient/famille en respectant le rythme propre à chaque patient ?
Mettre en lien le Projet de Vie et de Soins du patient et la rédaction des Directives Anticipées

Repérer les documents existants dans l’établissement pour faciliter la rédaction des Directives Anticipées 
Recenser les personnes ressources et définir une stratégie adaptée personnalisée à chaque établissement

Analyser ses pratiques professionnelles à partir de situations vécues et / ou de situations prévalentes dans les unités de soins

Analyser les enjeux des Directives Anticipées pour :
le patient
le professionnel de santé
les établissements de santé
la société

Durée de la formation : 2 jours

Public concerné : personnel soignant

Taille du groupe : 8 à 12 personnes

Dates et lieu : à définir en concertation avec le client.

Frais pédagogiques :

  • En intra : Nous consulter.
  • En inter : Nous consulter.
Les directives anticipés - Accompagner le patient - respecter sa volonté
Fermer le menu